L'interdiction des rassemblements et le confinement empêche la célébration de certains événements dans des conditions normales. Les enterrements se font en tout petit comité et les cérémonies d'hommages sont parfois reportées.

En cette période de confinement, seul l'entourage proche du défunt peut assister à l'enterrement. Ces mesures sont plus ou moins restrictives selon les régions. Face à l'accélération des décès causés par le coronavirus, les pompes funèbres et les autorités s'adaptent de jour en jour.

Les mariages, civils ou religieux, ont tous été reportés et les festivités ne peuvent avoir lieu. Quant aux naissances, dans beaucoup d'hôpitaux, il est interdit au conjoint de rejoindre la salle d'accouchement.

Quelles sont les règles pour organiser un enterrement ? Comment s'organise le travail des pompes funèbres ? Est-il toujours possible de se marier ? Si mon accouchement est proche, dois-je m'inquiéter ?

Les invités
  • Marie-Frédérique BacquéPsychologue et psychanalyste, professeure de psychopathologie à l’université de Strasbourg. Rédactrice en chef de la revue Étude
  • Valérie TouchardOpérateur funéraire indépendant, présidente du Groupements des Opérateurs Funéraires Indépendants (GOFI)
  • Philippe LaurentMaire de Sceaux, secrétaire général de l'Association des maires de France
  • Thierry HarveyChef du service de la maternité des diaconesses à Paris
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.