PMA ouverte à toutes les femmes, autoconservation des ovocytes, levée de l'anonymat des donneurs de sperme, le CCNE a rendu son avis ce matin sur la révision des lois bioéthiques

Le président du CCNE a rendu son avis ce matin sur la révision des lois bioéthiques
Le président du CCNE a rendu son avis ce matin sur la révision des lois bioéthiques © AFP / PIERRE VERDY

On ne va pas tourner autour du pot.

Le comité d'éthique a un avis consultatif. Il reste un processus législatif à mener qui peut d'ailleurs s'avérer douloureux ou bruyant.

Donc, rien n'est conclu en théorie !   Mais la voie est ouverte pour la PMA autorisée aux femmes seules et aux couples de femmes. Le comité d'éthique a donné son aval, tout en ajoutant que sur cette question, le comité d'éthique n'avait pas atteint de consensus. Mais un assentiment majoritaire. Et c'est là que commence la base de travail. 

Il y a évidement d'autres questions passionnantes qui mobilisent la société et nous poussent à réfléchir, y compris contre nous même: la fin de vie. L'avis du comité, est de ne pas changer les lois Clays/Léonetti tout en reconnaissant qu'il existe des situations auxquelles la loi ne sait pas répondre.

La levée de l'anonymat sur les dons de sperme est également sur la table. Ce qui serait une petite révolution. L'autoconservation des ovocytes, sujet sur lequel le comité a évolué dit-il. 

Ne nous cachons pas derrière notre petit doigt de  tous ces sujets; la PMA est celui qui crispe apparemment le plus. Une consultation avait été lancée: les Etats Généraux de la bioéthique et on verra en quoi il est peut-être vain d'essayer de dégager des majorités  sur ces questions. On verra aussi si on est partis pour des débats aussi violents que lors du mariage pour tous.

Mais j’espère que ce soir, avec le président du comité d'éthique, on aura l'occasion d'approcher beaucoup des sujets abordés; la société bouge. Comment accompagner au mieux ses mouvements?

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.