La commission européenne a renoncé en décembre à soumettre au vote sa proposition de réglementation des perturbateurs endocriniens

La plupart des mueslis contiennent des pesticides. D'après une enquête de Générations Futures, tous les mueslis non bio contiennent des résidus de pesticides, dont certains sont des perturbateurs endocriniens.
La plupart des mueslis contiennent des pesticides. D'après une enquête de Générations Futures, tous les mueslis non bio contiennent des résidus de pesticides, dont certains sont des perturbateurs endocriniens. © Maxppp / Le Républicain lorrain

Les perturbateurs endocriniens sont des substances chimiques qu’on trouve dans une masse considérable de produits de grande consommation.

Couches pour bébés, shampoing, dentifrices, cosmétiques, plastiques, l’eau (!!!), les pesticides… La liste n’est pas close mais elle donne une idée de l’ampleur, de l’emprise des perturbateurs endocriniens. On les soupçonne fortement d’être responsables de nombreuses maladies modernes qui seront détaillées dans l'émission.

Le sujet, vous le savez, est devenu politique à l’occasion de la primaire de la gauche, Benoît Hamon en ayant fait l’un des thèmes majeurs de sa campagne.

Les invités
  • Barbara DemeneixBiologiste, professeur au Muséum, directrice du département Régulations, développement et diversité moléculaire.
  • Stéphane Horeljournaliste indépendante, documentariste
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.