Un rapport parlementaire présenté aujourd’hui préconise de réaliser des "économies ciblées", de l'ordre de 300 millions d'euros par an, dans l'attribution des aides au logement (APL), notamment en les réservant aux étudiants "qui en ont le plus besoin".

logement
logement © pixabay

Où prendre l’argent, sinon, là où il est ? Tout à sa préparation du budget 2016 où il s’agit de trouver près de 15 milliards d’euros d’économie, le gouvernement a décidé de lorgner sur ce qui de loin s’apparente à une cagnotte : les aides au logement.

A elles seules, ces aides personnalisées représentent pas loin de 18 milliards d’euros. Avec une enveloppe qui s’alourdit d’année en année, mais malheureusement surtout, un nombre de bénéficiaires qui s’accroit ; 6 millions et demi de bénéficiaires aujourd’hui…et quelques effets pervers que dénoncent avec force les détracteurs de cette distribution d’argent public : ce serait ces aides qui feraient s’envoler les loyers ! Les propriétaires augmentant mécaniquement leurs prix.

Alors aujourd’hui peut-on simplifier le maquis des aides au logement ? Peut-on mieux les cibler sans pour autant porter préjudice à tous ceux qui, sans elles, ne pourraient pas se payer un logement ? Les aides aux étudiants notamment doivent-elles ou non prendre en compte leur situation familiale ?

Vos questions dès 18h au 01 45 24 7000, sur le site de l'émission et sur les réseaux sociaux, Facebook et twitter, #telsonne

Invités :

François Pupponi ,député socialiste. Président du groupe de travail sur la réforme des APL

William Martinet , Président de l’UNEF, l'Union Nationale des Etudiants de France

Christophe Robert, président de la Fondation Abbé Pierre

Vos questions dès 18h au 01 45 24 7000, sur le site de l'émission et sur les réseaux sociaux, Facebook et twitter, #telsonne

19h33
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.