Après une série d'agressions homophobes ces dernières semaines, les associations se mobilisent en soutien aux victimes et pour demander des mesures concrètes. Selon une enquête réalisée par l'IFOP, plus de la moitié des personnes LGBT disent avoir été victimes d’une agression au cours de leur vie.

Manifestation place de la République en soutien aux victimes de l'homophobie
Manifestation place de la République en soutien aux victimes de l'homophobie © Maxppp / Le Pictorium / Jan Schmidt-Whitley

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées dimanche à Paris. Elles étaient plusieurs centaines mardi à Rennes pour dire stop à l’homophobie suite à une série d’agressions. Demain, des rassemblements similaires auront lieu à Montpellier et Strasbourg en attendant Marseille la semaine prochaine. Les manifestants en appellent à une prise de conscience collective.

Pour rappel, le président de l'association Urgence Homophobie, Guillaume Mélanie a été agressé à la sortie d’un restaurant ; un couple d’hommes a été agressé par le chauffeur du VTC dans lequel ils se trouvaient ; cet été, Vanessa Campos, prostituée transsexuelle a été tuée au Bois de Boulogne. Malheureusement la liste est longue entre les agressions physiques, les insultes, les moqueries que cela soit d'ailleurs au travail, à l’école, dans la rue ou dans la sphère privée. 

Ce soir, avec nos invité.e.s, on s’intéresse à la prévention, aux moyens de sensibilisations, à l'arsenal législatif et aux mesures à prendre pour empêcher ces actes. Comment prendre le mal à la racine ? 

Soyez les bienvenus au téléphone sonne ! 

Pour en parler avec nous ce soir : 

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.