Air France est dans la tourmente. Après les bénéfices record de 2017, la direction prône l’investissement tandis les salariés demandent une redistribution immédiate.La direction se dit prête à augmenter les salaires mais pour l’intersyndical gréviste ce n’est pas assez. Quelle stratégie la compagnie doit-elle adopter ?

Air France vers la grève
Air France vers la grève © Radio France

Pour tenter de sortir du conflit qui agite depuis deux mois Air France, la direction de la compagnie aérienne a lancé ce jeudi 26 avril un référendum sur l’augmentation des salaires. Le PDG Jean-Marc Janaillac a mis sa démission en jeu.

La direction d’Air France propose une augmentation immédiate des salaires de 2 % puis de 5 % sur trois ans. Pour l’intersyndical gréviste, qui réclame 5,1 % d’augmentation immédiate, cet accord est inenvisageable. En attendant la réponse de cette consultation, qui s’achèvera le 4 mai, l’intersyndical a posé un nouveau préavis de grève pour les 3, 4, 7 et 8 mai prochains.  

Grâce à une augmentation du trafic aérien et à une baisse du prix du pétrole, Air France affiche aujourd’hui une bonne santé financière. Malgré cela, la compagnie tricolore reste moins performante que ses concurrentes avec seulement 4 % de rentabilité contre 9 % pour la Lufthansa et même 12 % pour British Airways. 

Comprendre le conflit Air France, qu’est-ce qui bloque ? Quelle est la stratégie à adopter par la compagnie ? On en parle avec Jean-Claude Bamgarten, ancien directeur général adjoint de l’entreprise ; Arnaud Dole, steward et délégué syndical ; et Michel Polacoo, journaliste spécialiste aéronautique à Radio France. 

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.