L'application Stop-Covid, développée pour encadrer le déconfinement, se base sur le traçage des utilisateurs à travers le bluetooth. Ce fonctionnement, développé avec des entreprises comme Orange ou Dassault Systèmes, ne fait pas consensus.

Le projet est débattu au Parlement cette semaine. Cédric O, le secrétaire d’État chargé du numérique, a annoncé que l'application serait « volontaire, anonyme, transparente et temporaire ». Néanmoins, ces garanties ne persuadent pas tout le monde. Plusieurs personnalités craignent les conséquences à long terme d'une telle atteinte aux libertés individuelles.

La CNIL, l'autorité du numérique, a validé le projet tout en réclamant davantage de garanties sur le traitement des données. La Quadrature du Net, association indépendante de défense des libertés sur internet, s'est dit opposée à l'application, s'inquiétant entre autres des mécanismes de discrimination pour près de 20% de la population qui ne détient pas de téléphone mobile.

Et vous, qu'en pensez-vous ? Cette atteinte aux libertés individuelles, consentie, est-elle justifiée ? Allez-vous télécharger l'application ? Peut-elle être efficace ?

Les invités
  • Mounir MahjoubiSecrétaire d'État en charge du numérique
  • Philippe BasSénateur (LR) de la Manche, président de la commission des lois, président du comité de suivi de l’état d’urgence sanitaire
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.