La pollution à Paris
La pollution à Paris © YOAN VALAT/epa/Corbis

Vous souvenez-vous de Pépé, le fils colérique de Soupalognon y Crouton dans Astérix en Hispanie, celui qui retient sa respiration à la moindre contrariété ? Et bien il y a quelques jours, on a tous eu envie d’imiter Pépé…

Quand on apprit que le 13 décembre 2013, nous, parisiens, avions inhalé à 18H très précisément, 6 millions de particules très fines par litre d’air inspiré, on s’est dit qu’il n’y avait que cette solution-là, l’apnée de Pepe !

En réalité, impossible à tenir sur la durée, car au-delà des pics de pollution, c’est l’air ambiant au quotidien dans nos grandes villes françaises qui est dégradé.

Désormais, les causes de cette pollution atmosphérique sont connues, les seuils d’alerte largement dépassés, les conséquences sur la santé évaluées, mais que fait-on ?

Ailleurs en Europe, depuis plus de 20 ans, des dizaines de villes ont déjà pris des mesures notamment pour restreindre la circulation automobile. Et nous ? Qu’est-ce qui coince ? A l’heure où s’ouvre la 3ème conférence environnementale à l’Elysée, à l’heure où François Hollande souhaite que la France devienne exemplaire, qu’est ce qui va enfin être mis en place pour que nous respirions mieux ?

Avec comme invités :

Isabelle Roussell, Professeur émérite de géographie à l’Université Lille I, présidente de l’Association pour la Prévention de la Pollution Atmosphérique.

Jean-Félix Bernard, Président d’AirParif, (association indépendante chargée pour le compte de l'État et des pouvoirs publics, de la mise en œuvre des moyens de surveillance de la qualité de l’air). Membre d’ATMO France, Fédération des associations agréées de surveillance de la qualité de l’air (AASQA).

Célia Blauel, adjointe au Maire de la Ville de Paris, en charge des questions environnementales.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.