La popularité du Président de la République ne cesse de chuter dans les sondages et l'opposition face aux réformes est vive

Emmanuel Macron préside le conseil des ministres de rentrée le 28 août 2017
Emmanuel Macron préside le conseil des ministres de rentrée le 28 août 2017 © AFP / CHRISTIAN HARTMANN

Dire que la rentrée politique sera chaude, c'est un peu promettre Noël pour le mois de décembre... On a un peu l'impression que c'est tous les ans la même chose, et en même temps... cette année... Tout est inédit.

Grande volonté d'agir, grande détermination, grande confiance a dit tout à l'heure Edouard Philippe, chef d'un gouvernement prié de serrer les dents. Tout le monde sur le pont. L'heure est grave.

Sondage en baisse. Loi travail jeudi... et c'est pas fini.

pendant que les troupes sont rincées par leurs débuts parlementaires, il est moins fringuant ce président et vous nous direz ce que vous en pensez mais en face PS et LR ça ne va pas très bien non plus.

Seule la France Insoumise semble connaître son cap. Il est dans la rue.

Rentrée politique, un pouvoir affaibli et une opposition en morceaux.

Bienvenus dans le Téléphone Sonne

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.