Amorcée au mois de mars, la grève des aides-soignants, infirmiers et médecins urgentistes s'est poursuivie tout l'été. Elle est même de plus en plus suivie. Aujourd'hui 217 hôpitaux sont en grève. Comment sortir de l'impasse ?

Urgences : un été en grève et après ?
Urgences : un été en grève et après ? © AFP / MATHIAS ZWICK / HANS LUCAS

La grève des urgences dure depuis 5 mois et elle s'étend ! Pendant la canicule les urgences ont tenu. Mais au sortir de l'été, période de toute façon difficile, les revendications restent les mêmes et les réponses toujours jugées insuffisantes. 217 hôpitaux sont touchées sur 650 services d'urgence. 70 millions ont été débloqués pour une prime de 100 euros par mois...quand les aides soignants, les infirmières, les médecins urgentistes, parlent eux, de 300 euros et 10 000 embauches! D'un côté on parle de personnel supplémentaire et de lits en plus... Du côté du Ministère des Solidarités et de la Santé on parle surtout de l'amont en tentant de réduire le nombre de français qui arrivent aux urgences avec la mise en place d'un "numéro unique" pour rediriger les cas les moins graves vers la médecine de ville. Comment renouer le dialogue ?

Les invités
  • Thomas MesnierDéputé LREM, responsable du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour le groupe En Marche
  • Véronique JuliaSpécialiste Santé à France Inter
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.