Ce mardi 28 avril, le Premier ministre Édouard Philippe a longuement détaillé le plan de déconfinement engagé à partir du 11 mai. Structurées autour du tryptique "Protéger ; tester ; isoler", les modalités seront progressives et géographiquement différenciées.

Le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé cet après-midi les modalités du plan du déconfinement devant les députés de l'Assemblée Nationale
Le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé cet après-midi les modalités du plan du déconfinement devant les députés de l'Assemblée Nationale © AFP / David Niviere

Le déconfinement ne sera pas immédiat et unifié sur le territoire. Graduellement, selon des périodes de trois semaines, la situation sera reconsidérée avec la collaboration des élus et des responsables locaux, en fonction de chaque département. Si la situation sanitaire ne le permet pas, il se peut que le déconfinement soit repoussé après le 11 mai. 

Edouard Philippe : 

Nous allons devoir vivre avec le virus.

LIRE AUSSI | Tests, transports, masques : les annonces point par point d'Édouard Philippe

LIRE AUSSI | Crèches, écoles, collèges, lycées : voici ce qu'a annoncé Édouard Philippe 

Les annonces faites par le Premier Ministre se structurent autour de trois principes :

Protéger : Les gestes barrières doivent être massivement respectés, en premier lieu le lavage des mains et la distanciation physique. Le gouvernement s'est engagé à fournir le pays en masques : 100 millions de masques jetables couplés à 20 millions de masques lavables seront disponibles chaque semaine dans les pharmacies et les commerces.

Tester : Quelques 700 000 tests par semaine seront réalisés, accessibles à proximité. Il sera possible de se faire tester en cas de présentation de symptômes ou en cas de contact avec une personne déclarée infectée.

Isoler : Enfin, les personnes infectées devront être isolées. Cette étape sera « expliquée, consentie, accompagnée ». Des enquêtes sanitaires couplées à la mise à disposition d'une application de traçage numérique permettront de reconstituer et casser les chaînes de transmission.  

Le premier ministre a également détaillé les conditions de reprise de la vie sociale. La réouverture des écoles sera progressive et géographiquement différenciée. Le télétravail devra être maintenu au maximum et les déplacements longues distances réduis aux motifs impérieux. Tous les commerces exceptés les bars, cafés et restaurants rouvriront. Les rassemblements seront limités à 10 personnes. Dans les transports en commun, le masque sera obligatoire.  

Les invités
  • Thomas LegrandÉditorialiste politique à France Inter
  • Odile LaunayInfectiologue à l'hôpital Cochin-Broca-Hôtel-Dieu
  • Philippe VincentProviseur du lycée Jean Perrin à Marseille et président du SNPDEN, syndicat des chefs d’établissements
  • Stéphane BeaudetMaire d'Evry-Courcouronnes, vice-président du conseil régional d'Ile-de-France en charge des transports
  • Dominique SeuxDirecteur délégué de la rédaction des Echos et éditorialiste à France Inter
  • Xavier Lescuremédecin spécialiste en maladies infectieuses à l'hôpital Bichat
  • Aline BeckerDirectrice d’école maternelle à Antony, syndiquée SNUipp-Fsu.
  • Dominique Carlac'hPorte-parole et vice-présidente du Medef
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.