Le « Téléphone Sonne » est en direct du salon de l'Agriculture, ce soir. Un an après l'entrée en vigueur de la loi Egalim - dite loi alimentation -, comment concilier les impératifs des producteurs, des distributeurs et des consommateurs ?

Comment concilier intéret de l'agriculteur et celui du consommateur ?
Comment concilier intéret de l'agriculteur et celui du consommateur ? © Getty / Mint Images

En France, l'agriculture représente 450 000 exploitations pour 17 000 entreprises agro-alimentaires. Pour les cultivateurs et les éleveurs, particulièrement dans les plus petites structures, la rémunération est devenue une question de survie. La loi EGalim, votée en novembre 2018, devait se pencher sur cette problématique. 

L'objectif était de garantir une rémunération au juste prix pour les producteurs, pour leur assurer un quotidien digne. Plus d'un an après se pose la question de son réel impact sur le secteur agricole. 

Un collectif d’associations, dont l’UFC Que Choisir et la Confédération paysanne, estiment que la grande distribution n’a pas joué le jeu. De fait, trois grands groupes - Carrefour, Système U et Intermarché - ont écopé d'amendes, récemment, pour non-respect des règles lors des négociations commerciales.

Le Sénat, qui s'est penché sur le bilan de ce texte à l'automne dernier, estime qu'EGalim aurait pénalisé les petites et moyennes entreprises. 

Des questions subsidiaires se posent par ailleurs - celle du bien-être animal, l'évolution des pratiques de l'élevage, la transition vers le biologique, les zones d'épandage des pesticides...

Comment permettre aux paysans de vivre de leur métier et de vendre leurs produits au juste prix ?

Comment permettre aux consommateurs d’acheter à manger sans se ruiner ?

Comment permettre aux intermédiaires de vivre eux aussi de leur travail ?

Avec nous pour en parler

  • Christiane Lambert, présidente de la FNSEA
  • Serge Papin, ancien PDG de Système U, aujourd’hui conférencier.
  • Nathalie Roskwas, responsable communication et développement de la coopérative C’est qui le patron.
  • Manuel Ruffez, chargé de l’agriculture à la rédaction de France Inter.

Toutes vos questions et vos témoignages au standard de France Inter - 01 45 24 7000 -, sur l'application France Inter et par e-mail à l'adresse telsonne@radiofrance.com.

Les invités
  • Nathalie RoskwasSociétaire et responsable communication et du développement de la coopérative C’est qui le patron ?
  • Serge PapinConférencier, ex-président Directeur Général de Système U
  • Christiane LambertPrésidente de la FNSEA (Fédération Nationale des Syndicats d'Exploitants Agricoles)
  • Manuel RuffezJournaliste à Radio France
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.