Aujourd'hui, c'est la journée spéciale « complètement BD » de France Inter. L'occasion de discuter de ce neuvième art, parfois encore considéré comme une « para-littérature ». Pourtant, lorsque l'on dépasse les clichés, la bande-dessinée peut muter en outil-clé pour l'éducation et les apprentissages...

Journée spéciale BD : apprendre à lire de bulle en bulle
Journée spéciale BD : apprendre à lire de bulle en bulle © Maxppp / BELPRESS

« Allez, lâche ta BD et ouvre un livre, un vrai ! ». Cette phrase, vous l'avez sûrement déjà entendu, petit(e). Ou même, peut-être, que c'est vous qui l'avez prononcée. Il faut dire que longtemps, la bande dessinée a été considérée comme un moment d'amusement, au mieux, une perte de temps, au pire. Comparée, forcément, à la littérature vue comme plus noble. 

De plus en plus, pourtant, cette caricature commence à s'estomper. Et le neuvième art est mis à contribution, notamment par l'Education Nationale, qui résorbe le fossé entre les bulles et les classes. Avec l'idée que la BD peut être un moyen didactique, prenant, d'apprendre leurs leçons d'histoire aux enfants, ou même d'apprendre à lire tout court. Moins fastidieux, peut-être, que les longues pages de notes sur papier à carreaux.

On se souvient que c'est avec Tardi que toute une génération a lu, vu et compris ce qu'il s'était passé dans les tranchées, entre 1914 et 1918. Preuve du rôle que peut jouer la bande dessinée dans l'éducation. Et d'un certain succès dans les ventes : aujourd'hui, les BD d'histoire représentent 10% du total annuel des parutions.

Depuis, la BD a parfois muté en roman graphique... et elle a franchi les portes des classes : elle est sollicitée par les ONG, les fondations, les associations. Mais il reste encore un travail à faire pour sortir le genre de sa bulle de para-littérature, pour que les parents ne s'inquiètent pas quand leurs enfants sont plongés dans des mangas... 

Pour que ça change, on essaye d'apporter notre pierre, ce soir.

En raison d'un mouvement social à Radio-France, nous ne serons pas en mesure de prendre vos appels à l'antenne. Vous pouvez néanmoins appeler le standard de France Inter - 01 45 24 7000 - et vos questions seront lues pendant l'émission. Ecrivez-nous également sur l'application France Inter et par e-mail à l'adresse telsonne@radiofrance.com

ALLER LOIN 

Les invités
  • Pascal MériauxDirecteur de l'association "On a marché sur la Bulle" et organisateur du festival de bande dessinée d'Amiens
  • JulDessinateur
  • Laetitia GayetJournaliste
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.