Cannabis médical, le débat est relancé. Sur France Inter, la ministre de la santé ne se dit pas contre, l’Académie de médecine et celle de pharmacie continuent de s’y opposer. Trente Etats des USA et une quinzaine de pays d’Europe ont déjà franchis le pas depuis vingt ans. Prochain pays : la France ?

La Creuse voudrait se lancer dans la culture et la transformation du cannabis à usage thérapeutique
La Creuse voudrait se lancer dans la culture et la transformation du cannabis à usage thérapeutique © AFP / Patrick Lefevre / BELGA MAG / BELGA

Invitée de la matinale de France Inter, jeudi 24 mai dernier, la ministre de la Santé relance le débat en expliquant être plutôt favorable à un usage médical du cannabis :

J’ai demandé aux différentes institutions qui évaluent les médicaments de me faire remonter l’état des connaissances sur le sujet. Parce qu’il n’y a aucune raison d’exclure, sous prétexte que c’est du cannabis, une molécule qui peut être intéressante pour le traitement de certaines douleurs très invalidantes. 

Le cannabis peut être utilisé de différentes façons (prise de médicament ou consommation de la plante à l’état naturel). Le but ? Calmer les douleurs engendrées par des maladies comme : épilepsie, migraine, sida, certaines formes de Parkinson, cancer ou sclérose en plaque. 

En France, les médicaments contenant du cannabis peuvent être utilisés seulement s’ils ont obtenu une autorisation de mise sur le marché de la part de la France ou de l’Union Européenne. Pour plusieurs raisons, la prescription de ces traitements est donc très rare. La liste des malades qui ont bénéficié de ces médicaments est assez courte. 

Aux Etats-Unis, trente Etats ont approuvé l’usage médical du cannabis. La Californie ouvrait le bal en 1996. En Union Européenne, une quinzaine de pays ont franchis le pas. Les Pays-Bas en tête en 1998. 

L’académie de médecine et celle de pharmacie restent, en France, opposées à l'usage du cannabis thérapeutique. Notamment à cause de ses effets secondaires : dépression, perturbation de la mémoire et de l’attention, risque de cancer du poumon et maladie cardio-vasculaires. 

Le cannabis médical : bientôt en France ? On en parle avec Olivier Véran, député LREM de l’Isère et neurologue au CHU de Grenoble ; et Amine Benyamina, psychiatre et addictologue

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.