Près de sept millions de personnes souffrent de troubles "dys" en France. Des handicaps invisibles qui peuvent parfois provoquer de vrais souffrances dans le monde du travail. Quels sont ces troubles ? Comment vivre avec ? Vos questions et vos témoignages : 01 45 24 7000

Dyslexie, dyspraxie, dyscalculie, 7 millions de Français sont concernés
Dyslexie, dyspraxie, dyscalculie, 7 millions de Français sont concernés © AFP / OLIVIER MORIN

Dyslexie, dyscalculie, dyspraxie : le monde du travail est-il discriminant ?

Entre eux, ils s'appellent les « dys ». Ils sont sept millions en France à vivre comme vous et moi, avec juste un trouble qui ne se voit pas, qui n'est pas forcément grave d'ailleurs. Un trouble qui ne rend pas moins intelligent, mais qui peut être très handicapant dans le monde du travail. Les dyslexiques, les dysorthographiques, les dyspraxiques, les dysphasiques. Ceux qui ont du mal à lire, à écrire sans faire beaucoup de fautes. Ceux qui n'arrivent pas à calculer, ou ont du mal avec la coordination de certains mouvements.

On a progressé, notamment à l’école, même s‘il reste de grand progrès à faire. Apres, c'est autre chose. Comment on fait quand les fautes d'orthographes vous font passer pour un idiot ? Quand tout passe par l’écrit aujourd’hui. Quand on imagine que vous manquez sévèrement de bonnes volontés, ou de concentration.

Il y a des méthodes, des stratégies de contournement, des compensations. Ça doit être épuisant très franchement, et très souvent ça n'est pas le « dys » qui manque de volonté et de concentration, c'est l'employeur, le collègue, le prof ou l'employé d'une administration qui manque de patience et de volonté d'aider.

Posez vos questions à nos invités sur les troubles "dys" au 01 45 24 7000 : 

  • Nathalie Groh, présidente de la fédération française des Dys
  • Florence Marchal, médecin physique et de réadaptation aux hôpitaux de Saint-Maurice (Val-de-Marne)
Les invités
  • Nathalie Grohprésidente de la fédération française des Dys
  • Florence MarchalMédecin physique et de réadaptation aux hôpitaux de Saint-Maurice (Val-de-Marne
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.