Nous n'étions pas préparés. Le monde du travail certainement pas non plus. L'infiniment petit coronavirus contraint brutalement des magasins, des usines, des bureaux, des chantiers, des champs, des supermarchés à se réorganiser. Et avec eux, patrons et salariés. Mais jusqu'où ?

Des ouvriers du bâtiment, à Bordeaux, le 23 mars.
Des ouvriers du bâtiment, à Bordeaux, le 23 mars. © AFP / Laurent Perpigna Iban / Hans Lucas

Vous êtes cet agent d'assurances qui, tous les jours à 8h, désinfecte son local pour accueillir les salariés. Vous êtes cet artisan qui essaie de joindre le bon service pour mettre son équipe au chômage partiel. Vous êtes cette caissière, ce routier qui travaille la boule au ventre. Vous êtes fonctionnaire territorial, agriculteur, salarié des télécoms.

Depuis le 17 mars, nos vie au boulot, et avec le boulot, ont radicalement changé. Et ça va continuer. Mais jusqu'où peut-on accepter que les règles soient modifiées ? Ce soir, on met sur la table l'organisation du travail, les priorités, les aides, les droits et les devoirs. Avec des regards différents, voire très différents.

Posez vos questions au 01 45 24 7000, sur l'application France Inter, l'adresse e-mail telsonne@radiofrance.com ou avec le hashtag #LeTelSonne.

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.