Les présidents d'universités sont favorables à une sélection des étudiants à l'entrée en master. Or, en France, la fac est ouverte à tout le monde.

Cours de mathématiques en amphithéâtre
Cours de mathématiques en amphithéâtre © Getty / Dean Conger

Les exceptions à cette règle sont nombreuses : dans certaines universités qui choisissent les meilleurs étudiants, dans les classes préparatoires et les grandes écoles, les filières d’élite fondée sur l’hyper-sélection pour ne pas dire le darwinisme scolaire. Voilà pour le paysage.

En période électorale revient toujours l’idée qu’il faudrait tourner la page de l’université pour tous et établir de la sélection afin que le niveau global monte. Ce raisonnement est-il pertinent ? Si oui, à quel prix social ?

Faut-il un numerus clausus pour chaque filière ? Si oui, que faire des recalés ? Nicolas Demorand ouvre le débat .

Les invités

L'équipe

Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.