En Grande-Bretagne, plus de 22 000 personnes sont mortes du Coronavirus. Boris Johnson, de retour de sa convalescence, fait face à de nombreuses critiques sur la gestion de crise.

La naissance du fils de Boris Johnson n'est pas synonyme de répit. Depuis plusieurs semaines, la gestions de crise du gouvernement conservateur est vivement critiquée. En première ligne, la situation de la NHS, le système publique de santé, cible de sévères coupes budgétaires en chaîne.

Après une réaction très tardive, les autorités avancent avec prudence. Le confinement a été prolongé jusqu'au 7 mai, mais les mesures sanitaires demeurent floues. L'objectif des 100 000 tests par jour pour la fin avril semble inatteignable.

Avec nous pour en parler :

Agnès Alexandre-Collier est professeure à l'Université Bourgogne Franche-Comté et spécialiste de la civilisation britannique contemporaine. Elle est l'auteure de Les partis politiques en Grande-Bretagne aux éditions Armand Collin.

Antoine Giniaux est journaliste à Radiofrance, correspondant permanent à Londres.

Mais aussi :

Le virus sur la carte par Frédéric Métézau, ce soir en Israël. Le pays, qui a mobilisé les renseignements et l'armée pour faire face à la pandémie, a remis le couvre-feu en place.

Foule continentale par Caroline Gillet. Le journal des confinés du monde entier (en intégralité ici) revient avec le djiboutien Hamza, obligé de passer des contrôles pour aller voir sa petite amie.

Le Cinéma en VOD par Corinne Pelissier, qui (re)visionne quelques madeleines de Proust.

Le Monde d'après par Jean-Marc Four. Les craintes et les doutes sur le déconfinement se partagent entre tous les dirigeants européens.

Les invités
  • Agnès Alexandre-CollierProfesseure de civilisation britannique à l'Université de Bourgogne, en délégation CNRS à la Maison Française d'Oxford
  • Antoine GiniauxJournaliste, correspondant de Radio France au Royaume-Uni
Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.