Alors que la situation sanitaire empire et que le gouvernement hésite à mettre en place de nouvelles restrictions, nombreuses sont les voix qui soulignent la responsabilité des entreprises : elles n'appliqueraient pas correctement les recommandations des autorités en matière de télétravail.

Télétravail : les entreprises jouent-elles vraiment le jeu ?
Télétravail : les entreprises jouent-elles vraiment le jeu ? © Getty / FreshSplash

Durant la semaine du 8 au 14 mars, 35 % des actifs ont télétravaillé (contre 36 % mi-janvier et 41 % début novembre 2020) selon une enquête commandée par le ministère du travail. Le télétravail en entreprise diminuerait donc, alors que la situation sanitaire s’aggrave en France et que le gouvernement multiplie les piqûres de rappel en ce sens. 15% des contaminations à la Covid-19 se font en entreprise, rappelle l’Institut Pasteur. Les autorités demandent désormais aux employeurs des départements sous mesures renforcées de mettre en place des « plans d’action » pour accroître le recours au télétravail. 

« On a énormément de mal dans beaucoup d'entreprises à ce que les gens respectent les quatre jours sur cinq minimum » en télétravail, a déclaré hier soir le président du Medef Geoffroy Roux de Bézieux. Il a souligné qu’il n’était pas favorable à de nouvelles mesures allant en ce sens et dit craindre pour la « santé mentale » des salariés. Une situation qui s'explique par l'isolement, le manque d'équipement et la lassitude des employés après un an de pandémie. Pourtant, le gouvernement est prêt à renforcer les sanctions et augmenter les inspections afin de contrôler l’application du télétravail : près de 64 000 en ont été réalisées depuis le début de la crise sanitaire.

  • Le gouvernement peut-il rendre le télétravail obligatoire ? 
  • De quels outils juridiques disposent les autorités pour faire appliquer le télétravail ? 
  • Une augmentation du télétravail en entreprise est-elle possible et souhaitable ?

Toutes vos questions et vos témoignages au standard de Radio France - 01 45 24 70 00 -, sur l'application France Inter et par e-mail à l'adresse telsonne@radiofrance.com.

Avec nous pour en parler

  • Dominique Carlac'h est porte-parole et vice-présidente du Medef.
  • Gaëtan Rudant est directeur de la DIRECCTE d'Ile-de-France (inspection du travail). 
Les invités
L'équipe