Sénat
Sénat ©

Je n’ai jamais été candidat comme sénateur, c’est le seul regret que je peux nourrir…enfin, je ne suis pas sûr que cela soit un regret » - François Hollande, 22 janvier 2014.

Pique en janvier dernier de François Hollande à l’adresse des sénateurs, qui même majoritairement de gauche, n’en faisaient qu’à leur tête. Le président a depuis hier soir une raison supplémentaire de ne point se sentir en phase avec la Haute assemblée : elle a rebasculé à droite, et voit entrer, c’est une première, deux élus Front national…Mais effet ou non de la parenthèse socialiste , se pose aujourd’hui avec plus d’acuité encore qu’hier la question : à quoi sert le palais du Luxembourg ? Lieu de tempérance ou d’immobilisme ? Chambre d’enrichissement législatif ou assemblée de notables forcément conservateurs ?

Entre ceux qui accablent le Sénat , De Gaulle parlait de «repaire de vieux kroumirs racornis» et Lionel Jospin «d’anomalie démocratique». Et ceux qui le défendent, «il a au moins le mérite d’être le reflet de la diversité politique de notre société» disent-ils, le sénat doit-il, et peut-il se réformer ?Nous attendons vos questions au 01 45 24 7000, sur franceinter.fr, et sur les réseaux sociaux, Facebook et Twitter au hashtag #TelSonne.

Avec comme invités :

Hélène Bekmézian , journaliste au Monde. Auteure du blog Chambres à part. Actualité de l'Assemblée Nationale et du Sénat.Frédérique Espagnac , sénatrice PS des Pyrénées Atlantiques.Gérard Longuet , sénateur UMP de la Meuse.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.