Après la récente publication d’une étude Ifop* selon laquelle les françaises sont de plus en plus nombreuses à bouder le monokini à la plage, Le téléphone sonne lève le voile sur la question des codes vestimentaires dans notre société.

Vêtements
Vêtements © Getty

Regards concupiscents des hommes sur leur poitrine, crainte d’agressions verbale, physique ou sexuelle, ou encore peur de recevoir des critiques négatives sur leur physique… voilà les principales raisons pour lesquelles les françaises laissent tomber le monokini (Topless en anglais), ceci dans un contexte d’un après #Metoo marqué par le retour d’un discours d’émancipation des femmes, de leur droit à disposer de leur corps, notamment suite aux affaires de harcèlement sexuel.

Entre recul de pratiques cultes comme le topless, la tendance à recouvrir des parties du corps longtemps découvertes (retour du maillot de bain une pièce), jusqu’aux controverses du « burkini » et de sa potentielle interdiction, le choix des habits au bord de la mer ne parait plus si facile et s’ancre dans la polémique.

Sachant que les codes vestimentaires ne s’appliquent pas qu’à la plage, puisqu'ils s’invitent aussi bien au travail que sur les bancs de l’Assemblée nationale. Interdiction du short au bureau, diktat des talons hauts pour les femmes et celui de la chemise cravate pour les hommes, où se trouve la liberté de se vêtir ? 

Que dit la loi de cette distinction faite entre nos vêtements professionnels et ceux du quotidien ? 

Pouvons-nous nous habiller comme bon nous semble sur notre lieu de travail ? De même dans le monde politique ?

Que révèlent ces codes vestimentaires de nos comportements en société ? 

Est-ce possible de dépasser les stéréotypes genrés que le port de nos vêtements semble nous dicter ? 

Peut-on contourner la mode et suivre nos propres codes vestimentaires ? 

Nos vêtements sont-ils ce que nous sommes ? Notre identité ne se définit-elle qu’à travers les tissus que nous choisissions (ou pas) de porter ?

Vos témoignages et vos questions au 01 45 24 7000 (à partir de 18h) et par mail à telsonne@radiofrance.com 

Intervenez aussi sur l'application France Inter et sur Twitter avec #TelSonne.

Nos invités

Elvire Emptaz, Rédactrice en chef en charge de l'actualité au magazine Grazia.

Frédéric Monneyron, Écrivain et universitaire français, professeur de littérature et de sociologie de la mode à l’Université́ de Perpignan-Via Domitia.

François Kraus, Directeur du pôle Politique et Actualité à l’IFOP.

* Etude Ifop pour le site Viehealthy.com

Les invités
  • Elvire EmptazRédactrice en chef en charge de l'actualité au magazine Grazia
  • Frédéric MonneyronÉcrivain et universitaire français, professeur de littérature et de sociologie de la mode à l’Université́ de Perpignan-Via Domitia
  • François KrausDirecteur du pôle Politique et Actualité à l’IFOP
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.