Un an après le début de la crise et les mesures d’urgence prises par le gouvernement pour venir en aide aux entreprises, les restrictions sanitaires altèrent toujours l’activité économique. Comment venir en aide aux petites et très petites entreprises à bout de souffle ?

22 000 entreprises seraient "en sursis", selon l’assureur-crédit Coface. Les faillites redoutées l’an passé ont pu être évitées grâce à l’intervention de l’État, qui a notamment débloqué plus de 470 milliards d’euros de soutien aux entreprises dans le cadre d’un plan d’urgence. Au cœur de ce plan, une mesure phare : les prêts garantis par l’État (PGE) que 650 000 entreprises se sont vu accorder, ce qui représente plus de 120 milliards d’euros. Un an après cette intervention, les entreprises craignent la fin des aides et un retour à la normale, qui pourrait s’avérer fatal pour certaines d’entre elles. 

De plus, la crise est loin d’être terminée : nombre de commerces sont contraints de fermer de nouveau, alors que les restaurateurs ne peuvent plus accueillir de clientèle depuis plusieurs mois déjà. 40% d’entre eux pourraient ne pas rouvrir du tout, tandis que le Medef table sur le dépôt de bilan de 90 000 entreprises en 2021 - des structures de petite taille pour la plupart. De plus, un an après l’octroi de la plupart des PGE, les entreprises doivent se décider sur les modalités de leur remboursement ; or dans un contexte où les TPE et PME accusent 30 à 40% de pertes de chiffre d’affaires, cette échéance est un sujet d’inquiétude de plus. 

  • Quelles sont les modalités de remboursement des PGE ? 
  • Comment éviter la faillite en chaîne d’entreprises en 2021 ? 
  • Quelles nouvelles mesures permettraient aux petites et très petites entreprises de surmonter cette nouvelle vague épidémique ? 

Toutes vos questions et vos témoignages au standard de Radio France - 01 45 24 70 00 -, sur l'application France Inter et par e-mail à l'adresse telsonne@radiofrance.com.

Avec nous pour en parler 

  • Eric Heyer est économiste à l’OFCE. 
  • Marc Sanchez est secrétaire général du syndicat des indépendants.
Les invités
  • Éric HeyerDirecteur du département analyse et prévision de l’OFCE, Observatoire Français des Conjonctures Économiques
  • Marc SanchezSecrétaire général du syndicat des Indépendants
L'équipe