Pharmacie
Pharmacie © / http://bit.ly/1vtVrx6

Le monde à l’envers. Dans les rues aujourd’hui, des professions libérales qui manifestent pour conserver leurs règlementations et leur monopole, qu’un gouvernement socialiste entendrait leur contester !

Mais il se peut aussi que la réforme fasse « pschittt », car après le tonitruant Montebourg bien décidé à « rendre six milliards de pouvoir d’achat aux Français » en s’attaquant aux privilèges des rentiers, son successeur à Bercy, Emmanuel Macron, semble beaucoup moins disposé à se mettre à dos ces 37 professions dites protégées et parle juste de procéder à quelques déblocages de verrous.

Après les huissiers et les notaires, les pharmaciens, les médecins et les dentistes, se sont pourtant massivement mobilisés aujourd’hui : 85% des pharmacies ont baissé le rideau… et c’est le monde, hétéroclite, des professions libérales qui est descendu dans la rue, vent debout contre un rapport de l’Inspection générale des Finances, dévoilé la semaine dernière faisant état de leurs revenus très confortables.

Alors, quelle est aujourd’hui la situation de ces professions, leur statut, leurs rémunération ? Quelles sont les pistes avancées pour les réformer, que sont-elles prêtes à accepter et quels bénéfices éventuels pour les usagers, consommateurs et citoyens ?Nous attendons vos questions au 01 45 24 7000, sur franceinter.fr et sur les réseaux sociaux, Facebook et Twitter au hashtag #TelSonne.

Avec, comme invités :

Philippe Gaertner, président de la fédération des syndicats pharmaceutiques de France.

Vice-président Santé de l’Union nationale des professions libérales (UNAPL).

Jean Tarrade ; Président du conseil supérieur du notariat, notaire à Paris.

Juliette Méadel , porte-parole du parti Socialiste. Secrétaire nationale à l’industrie.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
  • 0145247000
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.