Ce matin, les écoles de la région rouennaise rouvrent leurs portes après l’incendie de l’usine Lubrizol, survenu le 26 septembre. Mais l’inquiétude grandit chez les riverains face à l’épais nuage de fumée et de suie, qui persiste. Comment vivre avec la possibilité d'un risque industriel ?

Incendie de l'usine Lubrizol à Rouen le 26 septembre 2019
Incendie de l'usine Lubrizol à Rouen le 26 septembre 2019 © AFP / HO / SDIS

Après l’incendie de l’usine Lubrizol, un rapport d’analyse qualifie la qualité de l’air d’ « habituelle » dans la région. Pourtant la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn, qui s’est rendue sur place à Rouen, admet que « l’air est clairement pollué »… Face à ces informations contradictoires, les habitants dénoncent ce qu’ils perçoivent comme un manque de communication et d'information du gouvernement. 

Entre déplacement du nuage de fumée, dépôts de suie sur les fruits et légumes, et galettes de plomb dans la Seine, les conséquences de l’accident semblent encore difficiles à mesurer. Ce n’est pourtant pas la première fois que cette usine fait la une : il s’agit de son troisième accident en six ans. Des événements qui rappellent la catastrophe d’AZF à Toulouse, en 2001. Comme elle, l’usine Lubrizol est classée Seveso, donc à risque d’accident majeur. La France compte aujourd'hui 1300 Seveso.

Pourtant, la cohabitation entre zones d’habitation et usines à risque n’est pas encore complètement organisée. Il existe bien des plans de prévention des risques (PPRT) à proximité des sites dangereux. Mais dans les faits, ceux-ci sont rarement mis en place car très coûteux, notamment pour les riverains eux-mêmes. 

Est-ce que les lois de protection du risque sont suffisantes ? Sont-elles correctement mises en œuvre ? Que doit-on faire en cas d’alerte ? Est-il réaliste d'imaginer déplacer ces usines loin des agglomérations ? 

Vos témoignages et vos questions au standard de France Inter - 0145247000 - ou à l'adresse telsonne@radiofrance.com

Les invités
  • François VeilleretteDirecteur de l'Association Générations Futures et auteur du livre « Perturbateurs endocriniens la menace invisible » aux éditions Buchet Chastel.
  • François GiannoccaroDirecteur de l’IRMA, l’Institut des Risques Majeurs à Grenoble.
  • Yves BleinEx-maire de Feyzin, député LREM du Rhône, président de l'association Amaris.
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.