La Fondation Abbé-Pierre a publié, hier, son nouveau rapport annuel sur le mal-logement en France. En hausse, le surpeuplement touche désormais près d’un logement sur dix ; 4 millions de personnes restent mal logées ou privées de domicile ; 12 millions de personnes sont fragilisées par la crise du logement.

4 millions de personnes sont mal logées en France selon la Fondation Abbé Pierre
4 millions de personnes sont mal logées en France selon la Fondation Abbé Pierre © Getty / Dmitri Popov / EyeEm

Avez vous déjà essayé de rentrer à six dans, disons, 35 mètres carrés ? Non pas pour passer la soirée, mais bien pour y vivre ! 

Pour manger, c'est forcément par groupe à moins de s'asseoir par terre, parce que la table est trop petite et qu'elle est encombrée des affaires de tout le monde.

Pour dormir, ce sont des matelas pour les plus petits, le clic clac pour les parents dans le meilleur des cas.

Les habits qui sèchent prennent une place de dingue. Et puis comment caser une armoire là dedans ?

Des cas comme ça, il y en a presque 9 millions en France. Cela s'appelle le surpeuplement ou la sur-occupation, et son chiffre augmente. C'est ce qui ressort particulièrement du rapport sur le mal logement de la fondation Abbé Pierre.

Disposer d'une chambre à soi, c'est un luxe. Et puis parlons des locataires, des gens en meublés, des gens en HLM bloqués dans une petite surface. Mais aussi, et c'est neuf : des propriétaires.

Et ne parlons pas des logements au dessous de 9 mètres carré, théoriquement interdits. 

Derrière ces problématiques, il y a les coûts du logement, il y a les rotations trop lentes en HLM. Et puis les constructions inadéquates.

La baisse des APL, de la fin de l'encadrement des loyers ? Est-ce que ça joue ?  

Vous êtes les bienvenus pour nous raconter où vous vivez, comment vous vivez, et ce que vous voudriez voir changer.

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.