Mettre un terme à la fracture numérique est l'une des priorités du gouvernement. Pour cela, le déploiement national d'un réseau de qualité est primordial. Partage du territoire entre opérateurs, internet indépendant...on en parle ce soir au Téléphone sonne !

 Tour de transmission de téléphone portable à La Trinité-Sur-Mer, dans l'ouest de la France en 2018
Tour de transmission de téléphone portable à La Trinité-Sur-Mer, dans l'ouest de la France en 2018 © AFP / Fred TANNEAU

"En finir avec les zones blanches" est l'un des objectifs du gouvernement. 

Internet et téléphonie mobile : les choses semblent avancer sur les deux fronts. Tandis que l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) et le gouvernement ont annoncé un "New deal mobile" en janvier dernier pour accélérer la couverture mobile des territoires, Orange et SFR ont trouvé un compromis sur le développement de la fibre dans les zones les moins denses. 

En effet, quelques centaines de villages ne sont couverts par aucun opérateur, et le haut débit est encore loin d'avoir investi toutes les campagnes. 

L'objectif annoncé par l'exécutif de l'accès pour tous au haut débit et très haut débit d'ici 2022 est-il trop ambitieux ? Quelles solutions, en attendant, pour rester connectés ? Quels contrôles sur les opérateurs ? 

Avec nous pour en parler : Martine Lombard, membre du collège de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP), Michel Combot, directeur général de la Fédération française des télécoms et Sébastien Dufromentel, secrétaire de la Fédération FDN.

Vos questions et témoignages au 01 45 24 70 00 !

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.