« Si l’abeille disparaissait de la surface du globe, l’homme n’aurait plus que quatre années à vivre ». Cette citation (apocryphe) d’Albert Einstein a de quoi filer le bourdon. Mais pas au Téléphone sonne, qui saisit l’occasion de repenser la question des abeilles, de leur importance à leur nécessaire protection.

Disparition des abeilles : attention ça va piquer
Disparition des abeilles : attention ça va piquer © Getty / florintt

Pesticides, pratiques agricoles intensives, changement climatique, mais aussi prédateurs naturels et maladies… Depuis des années, en France et dans le monde, la mortalité des abeilles s’envole, provoquant l’appel à l’aide des apiculteurs ainsi que la mobilisation de la communauté scientifique et des pouvoirs publics. 

Reines et ouvrières des ruches sont en effet un maillon essentiel de la biodiversité : indispensables à la pollinisation - le transport de grains de pollen permettant de féconder les plantes – et donc à l’agriculture, mais aussi à la production nationale de miel et d’autres produits de l’apiculture, les abeilles sont des éléments cruciaux de la chaîne alimentaire. Donc, de notre survie.

Et avec leur déclin avéré, en voie de surmortalité, la question de leur protection ne s’est jamais tant posée. 

Quelles menaces pèsent sur les abeilles ? Que se passerait-il si elles arrivaient à disparaître ? Et quelles en seraient les conséquences dans nos vies quotidiennes et sur la biodiversité ?

Comment repenser leur protection dans un contexte de planète en pleine suffocation ?

Quelles politiques faut-il mener pour venir en aide à ces pollinisateurs ?

Comment sensibiliser davantage les acteurs institutionnels et la société civile à leur existence et à leur importance ?

Quels sont les gestes que nous pouvons pratiquer au quotidien pour les protéger ?

Vos témoignages et vos questions au 01 45 24 7000 (à partir de 18h) et par mail à telsonne@radiofrance.com 

Intervenez aussi sur l'application France Inter et sur Twitter avec #TelSonne.

Nos invités :

Olivier Fernandez, Président du Syndicat Apiculteurs Midi-Pyrénées et secrétaire du Syndicat National des Apiculteurs (SNA).

Axel Decourtye, Ecotoxicologue, responsable de l’Unité protection des abeilles à Avignon, directeur scientifique et technique de l’institut de l’abeille, membre de l’ACTA.

Jean-Noël Peché, Apiculteur en Seine-et-Marne.

Les invités
  • Olivier FernandezPrésident du Syndicat Apiculteurs Midi-Pyrénées et secrétaire du Syndicat National des Apiculteurs (SNA)
  • Axel DecourtyeEcotoxicologue, responsable de l’Unité protection des abeilles à Avignon, directeur scientifique et technique de l’institut de l’abeille, membre de l’ACTA
  • Jean-Noël PechéApiculteur en Seine-et-Marne
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.