Derrière les propos du Président de la République qui veut "emmerder" les non-vaccinés, est-ce à dire que le temps de la pédagogie autour de la vaccination est terminé ? Comment aller chercher les derniers hésitants ?

Peut-on encore convaincre les non-vaccinés ?
Peut-on encore convaincre les non-vaccinés ? © Getty / StockPlanets

"Les non-vaccinés, j'ai très envie de les emmerder" voilà comment s'est exprimé Emmanuel Macron face aux lecteurs du journal Le Parisien ce mardi. 

Mais derrière les propos du président , il y a un sous texte, qui dit: "Le temps de la pédagogie est passé." " Si vous n'êtes pas convaincu de l'efficacité de la vaccination depuis le temps, on ne peut plus rien pour vous". 

La question, c'est combien reste-t-il de personnes non-vaccinées  à convaincre, qui ne sont pas dans ce taux incompressibles de gens qui n'iront pas par conviction ? On parle de 40% des non-vaccinés. Qu'est-ce qu'on leur dit à ceux là ? Est-ce que les amener à la vaccination va aider à soulager, soit la réa, soit les urgences ? Et nous aider tous à vivre tout à fait normalement. Et surtout à reprogrammer les soins des malades souffrant de toute autre pathologie.

Est-ce que le variant Omicron, quand il galope parmi 90% de vaccinés, les cloue parfois au lit mais pas plus, permet d'imaginer qu'on peut faire "avec" des non-vaccinés qui eux prennent plus de risque? J'entend bien que c'est compliqué de répondre OUI ou NON de manière abrupte à cette question, ce serait trop facile. Mais est-ce que nous ne sommes pas obligés d'essayer d'y réfléchir?   

L'autre question, c'est est-ce qu'on est en train de se fâcher définitivement ? Même ici, dans cette émission, on a pu entendre le ton changer. Une certaine exaspération monter quand on s'interroge tout haut, sur l'idée de faire payer sur leurs deniers et pas ceux de la sécu les non-vaccinés hospitalisés. 

Tous nos voisins ont les même questions. Certains vont plus loin que nous. D'autres non. Bref, nous ne sommes pas seuls au monde. C'est bien aussi de s'en souvenir.

Les invités
  • Odile LaunayInfectiologue, membre du comité scientifique vaccin Covid 19
  • Frédéric AdnetProfesseur de Médecine d'Urgence, et chef du service des urgences de l'hôpital Avicenne et du Samu de Seine-Saint-Denis
L'équipe
Thèmes associés