En France, 1130 communes peuvent décider d'augmenter leur taxe d'habitation sur les résidences secondaires. Certaines telles que Montpellier, Bordeaux, ou Lyon l'ont déjà fait avec comme explication, l'envie de recréer une certaine justice sociale dans l'habitat.

Résidences secondaires et crise du logement
Résidences secondaires et crise du logement © Getty / boonchai wedmakawand

Redynamiser les secteurs où le marché de l'immobilier est tendu, voilà pourquoi Lyon, Bordeaux ou encore Nice veulent augmenter leur taxe d'habitation. Autorisant  une majoration pouvant monter jusqu'à 60% de la taxe d'habitation sur les résidences secondaires, les communes vont donc désinciter indirectement les propriétaires à détenir ce type de résidences. 

Néanmoins, quelles seront concrètement les conséquences de ces hausses ? Permettront-elles de redynamiser le marché immobilier ? 

Toutes vos questions et vos témoignages au standard de Radio France - 01 45 24 70 00 -, sur l'application France Inter et par e-mail à l'adresse telsonne@radiofrance.com.

Avec nous pour en parler : 

Caroline Blondy,  professeure de géographie et spécialiste du tourisme à l’Université de La Rochelle

Audrey Hénocque, première adjointe de la ville de Lyon en charge des finances et de la commande publique

Philippe Laurent, maire de Sceaux et secrétaire général de l'Association des maires de France 

Les invités
L'équipe