Philippe Descola étudie les populations amazoniennes afin de comprendre leur rapport à la nature

Comment penser un monde sans établir une distinction franche entre nature et culture ? L'anthropologue Philippe Descola a passé sa carrière a étudier les populations amazoniennes afin de comprendre leur rapport à la nature.

Achuar
Achuar © / The Pachamama Alliance

L'Emission

A vingt-cinq ans Philippe Descola s'envole pour l'Amazonie équatorienne. Il restera trois ans en compagnie des indiens Achuar Jivaros pour comprendre leur manière de concevoir leur vie en lien étroit avec une nature abondante - animaux, plantes, météores... De cette riche expérience naîtra chez l'anthropologue une nouvelle théorie, qu'il élabore en brisant les conceptions "occidentales" alors admises. En substance : dépasser la séparation entre nature et culture de l'homme pour progresser dans la compréhension du monde.

La chronique

Jeremy QUERENET reviendra sur le film La foret d’Émeraude de John Boorman### La chronique Libération voyages

Avec le journaliste de Libération Fabrice Drouzy qui nous présentera certains des cinq cents carnets de voyage ou de reportages envoyés à la rédaction pour leur grand concours.

Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.