A 16h, accompagné de Laurent Ballesta, nous partirons rejoindre la passe de Fakarava, dans l'archipel des Tuamotu, où chaque année en juin, à l'occasion de la ponte de près de 18 000 mérous, 700 requins se retrouvent pour une chasse sanglante et intrigante.

Laurent Ballesta, biologiste naturaliste, spécialiste de la photographie sous-marine, a monté une équipe composée de spécialistes des requins, de plongeurs et de bio-acousticiens
Laurent Ballesta, biologiste naturaliste, spécialiste de la photographie sous-marine, a monté une équipe composée de spécialistes des requins, de plongeurs et de bio-acousticiens © Getty

Laurent Ballesta a découvert il y a 4 ans la passe de Fakarava, attiré par la rumeur qui prétendait qu'elle était le lieu d'un important rassemblement de mérous lors de la pleine lune de juin. Effectivement, lui et son équipe en ont dénombré par moins de 18 000, ce qui constitue encore aujourd'hui un record. Pourtant, la vraie découverte de cette expédition fut le nombre spectaculaire de requins, plus de 700, qui se réunissaient eux aussi dans cette passe large d'à peine 200 mètres.

Pourquoi sont-ils si nombreux ? La meute est-elle régie par des règles sociales inconnues jusqu'à présent ou au contraire l'anarchie domine-t-elle la horde de prédateurs ? Pour répondre à toutes ces questions, Laurent Ballesta, biologiste naturaliste, spécialiste de la photographie sous-marine, a monté une équipe composée de spécialistes des requins, de plongeurs et de bio-acousticiens.

Au terme de 50 nuits de plongées au milieu de la horde de requins, de 50 jours d'études et de protocoles scientifiques, Laurent Ballesta et son équipe ont rapporté des clichés exceptionnels de ce phénomène auparavant inconnu et espèrent dorénavant pouvoir exploiter les données recueillies lors de l'expédition.  

Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.