Chaque mercredi, le temps d'un bivouac, nous vous invitions à partir dans les pas d'un grand voyageur d'hier. Aujourd'hui, les folles aventures de Jack London. En compagnie d'Olivier Weber, grand reporter et auteur d'une biographie de Jack London, suivons les traces de cet aventurier hors-norme.

Jack London
Jack London © Getty / Hulton Archive

Le 22 novembre 1916, à l'age de 40 ans, Jack London s'éteint dans sa propriété au Nord de San Francisco. Une courte vie que l'auteur de Croc-Blanc aura traversé comme un météore.

De ses débuts dans la conserverie de San Francisco à son périple dans le Grand Nord à la recherche d'or et d'aventures, le père de Martin Eden aura traversé son époque aussi intensément que rapidement, nous offrant l'image d'un homme symbole d'une certaine Amérique.

Dans son livre "L'appel de la forêt", il est question d'un chien qui devient loup parmi les loups

On est dans le roman animalier, mais d'abord, dans une métaphore de ce qu'a vécu Jack London. Il y a un malentendu avec ses ouvrages. On les assimile souvent à des ouvrages d'aventures pour la jeunesse. Or, ils sont bien plus que cela. Les aventures ne sont qu'un décorum. Cela peut-être le pays des chercheurs ou la mer. Lui-même a été marin. Il a même été pilleur d'huîtres dans la baie de San Francisco. Or c'est un lieu dangereux. Il devient ensuite à l'âge de 16 ans gendarme contre les pilleurs d'huîtres. Jack London ne pouvait pas séparer ses vies multiples de son envie d'être écrivain. 

Aller plus loin 

Les invités
Les références
L'équipe