Guerriers barbares, artisans grossiers, villageois chevelus, les Gaulois ploient sous de multiples stéréotypes. Laurent Olivier, conservateur en chef du musée d’Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye, lève le voile sur cette civilisation méconnue, qui a marqué l'Histoire de France.

Demi statère en or de la région d'Evreux, représentant un cheval au galop, au verso. Pièces gauloises. Jean Vinchon Numismatique.
Demi statère en or de la région d'Evreux, représentant un cheval au galop, au verso. Pièces gauloises. Jean Vinchon Numismatique. © Getty / DeAgostini/DEA/G. DAGLI ORTI

Un village d'irréductibles guerriers, armés d'épées grossières et se délectant de vin et de sangliers... L'imaginaire populaire a gardé de la civilisation gauloise une image transmise par les Grecs et les Romains: celle d'un peuple d'ignorants, rendu civilisé par l'invasion romaine. 

Laurent Olivier, conservateur en chef du musée d’Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye, nous fait aujourd'hui découvrir le vrai visage des Gaulois, celui d'un peuple de bâtisseurs, d'artisans et d'artistes. Longtemps, les archéologues n'ont pas disposé de moyens suffisants pour exhumer les traces matérielles des Gaulois. Mais avec la modernisation des techniques de fouilles, la terre nous a révélé des vestiges incroyables, attestant d'un développement indubitable de ce peuple, que ce soit dans ses stratégies militaires, ses constructions ou ses productions artisanales. 

Des vestiges sortis de terre de l'oppidum de Bibracte au cœur du Morvan, en passant par les productions de sel de Moselle, et par la découverte d’œuvres guerrières finement ouvragées, cet expert de la civilisation gauloise nous dévoile un pan méconnu d'une histoire que nous pensions pourtant connaître. 

Les invités
  • Laurent Olivierconservateur en chef du musée d’Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye
Programmation musicale
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.