L’Everest culmine à 8 850m d’altitude. Peu de personne sont arrivées à son sommet depuis la première ascension en 1953.

Monter sur les plus hauts sommets du monde est un défi pour le corps humain. Peu d’oxygène, une plus faible pression, des températures négatives… le corps est soumis à rude épreuve. Le mal aigu des montagnes frappe les alpinistes en haute altitude.

Des expéditions scientifiques, dans des laboratoires perchés à plusieurs milliers de mètres, cherchent à comprendre les effets de l’altitude sur le corps humain.

L'Everest
L'Everest © Luca Galuzzi

Avec nos invités, tous deux médecins et alpinistes

Christine Janin C’est la première femme française à avoir gravi l’Everest.

Et Jean-Paul Richalet Il a été responsable de plusieurs expéditions scientifiques en haute altitude.

L'aventure en direct

En direct des îles Kerguelen, Thibaut Van Rijswik biologiste écologue au CNRS et à l'institut Paul-Emile Victor. Il étudie la population de chats sauvages qui s'est développée depuis une cinquantaine d'années sur l'île principale de l'archipel des Kerguelen.

Les liens

Association pour la Recherche en Physiologie de l’Environnement

A Chacun son Everest !

L'Institut polaire français Paul-Emile Victor

Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.