Après l'ère du pétrole, les métaux rares nous engagent dans une révolution énergétique qui n'est pas si vertueuse qu'elle le paraît.

Pépites de coltan, un minéral composé de columbite et de tantalite qui est très conducteur et très utilisé dans les appareils technologiques
Pépites de coltan, un minéral composé de columbite et de tantalite qui est très conducteur et très utilisé dans les appareils technologiques © AFP / Juan Barreto

A l'heure où l'or noir décline, les métaux rares sont convoités pour leurs exceptionnelles propriétés magnétiques et chimiques. Les rois de ces minerais, les terres rares, sont devenus indispensables dans les fabrications de haute technologie : elles font rouler les voitures électriques et entrent dans la composition des missiles de haute précision.

Mais si l'énergie produite par ces métaux est propre, leur extraction se révèle coûteuse pour l'environnement et le monopole de la filière par la Chine laisse présager des conflits géopolitiques majeurs.

Pendant 6 ans, le journaliste Guillaume Pitron a sillonné une douzaine de pays pour enquêter sur ce phénomène. A 16 h, il nous dévoile l'envers de cette nouvelle transition énergétique.

Les invités
Programmation musicale
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.