Il n’y aura finalement pas d’application mobile StopCovid le 11 mai. Après avoir suscité de vives réactions, StopCovid a été reporté lors du conseil des ministres ce samedi 2 mai. Mais il existera bien un système de « contact tracing » a précisé le ministre de la santé.

Le traçage et le suivis des "cas contacts" en question
Le traçage et le suivis des "cas contacts" en question © Getty / sankai

Nous en parlons avec Emmanuel Hirsch, professeur d'éthique médicale et président du Conseil pour l'éthique de la recherche et l'intégrité scientifique de l'Université Paris-Saclay.

Le traçage des contacts des personnes testées positives ne sera finalement pas mis en oeuvre via une application sur téléphone. Mais il existera bien un système de traçage a indiqué le ministre de la santé, ce seront d'autres outils numériques qui seront utilisés pas les "brigades sanitaires".

Le ministre de la santé Olivier Véran a précisé que ce système de traçage officiel sera mis en place pour « permettre à l’Assurance-maladie ou aux Agences régionales de santé, aux médecins hospitaliers et en ville » d’avoir accès à un maximum d’informations sur l’état de l’épidémie en France. Ce traçage des contacts sera mis en application pour les personnels autorisés à le faire par le gouvernement.

Selon Emmanuel Hirsch le débat de société a été refusé. Il qualifie la façon de procéder pour mettre en oeuvre ce traçage  davantage de "police sanitaire" et déplore le risque de manque de formation des 4000 personnes non issues du domaine médical qui vont être chargées de recueillir les données des personnes infectées par le covid19.

Pour aller plus loin :

Réagissez, commentez et posez vos questions sur les réseaux sociaux, la page Facebook de l'émission, #LaTAC @LaTacfi sur Twitter, et @laterreaucarre sur Instagram et par téléphone au 01 45 24 7000.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.