Il y a quelques semaines, une étude chinoise publiée dans une revue sérieuse (Emerging Infectious diseases, du CDC d’Atlanta) laissait entendre que la climatisation était responsable de 10 contaminations dans trois familles déjeunant dans un restaurant de Canton. Qu'en est-il vraiment de cette hypothèse ?

La contamination du coronavirus en milieu fermé
La contamination du coronavirus en milieu fermé © Getty / China News Service

Nous en parlons avec Jean-Claude Manuguerra est virologue, responsable de la Cellule d’Intervention Biologique d’Urgence à l’Institut Pasteur. 

Après la parution de cette étude chinoise publiée Emerging Infectious Diseases, d’autres chercheurs sont retournés dans le restaurant de Canton pour visualiser la façon dont l’air y circule et semble confirmer que cette contamination a été possible, en raison d’une piètre ventilation de ce restaurant. La durée d’exposition était importante: 53 minutes entre les clients de la table A du patient zéro) et ceux de B, et 73 minutes entre A et C.

Pour aller plus loin :

Réagissez, commentez et posez vos questions sur les réseaux sociaux, la page Facebook de l'émission, #LaTAC @LaTacfi sur Twitter, et @laterreaucarre sur Instagram et par téléphone au 01 45 24 7000.

Les invités
  • Jean-Claude ManuguerraVirologue vétérinaire et directeur de la Cellule d’intervention biologique d’urgence de l’Institut Pasteur
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.