Plus de 5000 travaux sur le covid-19 ont été publiés depuis la mi-janvier. Nous assistons à un foisonnement extraordinaire de publications de travaux scientifiques autour du Covid-19, comme si la science se déroulait en direct, sous nos yeux. Cette profusion risque peut-être de perdre la confiance du public.

La profusion de publications scientifiques sur le covid19 aurait-elle pour effet de perdre le public ?
La profusion de publications scientifiques sur le covid19 aurait-elle pour effet de perdre le public ? © Getty / Thana Prasongsin

Nous en parlons avec Léo Coutellec, Maître de conférences en épistémologie et éthique des sciences à l’université Paris Saclay.

En cette période d'épidémie de Covid19 assiste-t-on à cette course à la publication scientifique qui a pour effet de se traduire davantage comme une perte de temps et de ressources ?

Léo Coutellec constate que nous vivons en temps réel la science, ses processus et ses hésitations. Jusque-là, on ne nous montrait que la science du résultat, avec cette image d’Epinal d’une science stabilisée, fiable parce que publiée dans une revue de haut niveau après relecture par des pairs.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Réagissez, commentez et posez vos questions sur les réseaux sociaux, la page Facebook de l'émission, #LaTAC @LaTacfi sur Twitter, et @laterreaucarre sur Instagram et par téléphone au 01 45 24 7000.

Les invités
  • Léo Coutellecmaître de conférence en épistémologie et éthique des sciences à Université Paris-Saclay
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.