Avec la crise sanitaire, le plastique fait son grand retour. Si le coronavirus a renforcé l’usage unique du plastique dans les équipements de protection, on assiste également à une hausse de la production d’emballages alimentaires.

Avec l'épidemié de Covid-19, le grand retour du plastique, justifié par les industriels du plastique par les conditions sanitaires.
Avec l'épidemié de Covid-19, le grand retour du plastique, justifié par les industriels du plastique par les conditions sanitaires. © Getty / PhotoAlto/Frederic Cirou

On en parle avec Laura Châtel, responsable du plaidoyer Zero Waste France.

Les industriels prônent la protection des consommateurs, pourtant, selon les études scientifiques, le plastique serait l'un des produits sur lequel le virus resterait le plus longtemps.

Avant la pandémie de Covid-19, nous étions dans un moment charnière de la lutte contre le plastique. Depuis un an, il y a une vraie prise de conscience de la gravité de la pollution plastique. Des directives européennes sur l’interdiction des produits à usage unique ont été prises. En France, il y a eu la loi de février 2020, relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Réagissez, commentez et posez vos questions sur les réseaux sociaux, la page Facebook de l'émission, #LaTAC @LaTacfi sur Twitter, et @laterreaucarre sur Instagram et par téléphone au 01 45 24 7000.

Les invités
L'équipe