La baisse des émissions de dioxyde d'azote due à la crise sanitaire du Coronavirus laisse espérer un revirement dans les considérations de l'urgence climatique. Pourtant, il peut être tout aussi question d'un effet rebond après cette chute soudaine de pollution atmosphérique.

Est-ce que l'écologie sera la perdante ou la gagnante de l'épidémie ?
Est-ce que l'écologie sera la perdante ou la gagnante de l'épidémie ? © AFP / Nicolas Portnoi / Hans Lucas

Nous en parlons avec François Gemenne, chercheur en sciences politiques et spécialiste en géopolitique de l'environnement. Il est directeur de l'Observatoire Hugo à l'Université de Liège, enseignant à Sciences Po et membre du GIEC.

Selon le chercheur, la question qui va se poser après cette crise sanitaire est celle retour à la normale : allons nous retourner vers une situation comme celle d’avant avec une économie carbonée ou vers une nouvelle économie ?

François Gemenne précise que beaucoup de gouvernements risquent d'en profiter pour remettre en cause les mesures de lutte contre le changement climatique, au nom de la relance économique. La République Tchèque et la Pologne demandent déjà l'abandon du Green New Deal européen. 

Pour aller plus loin :

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.