On reparle des chiffres du chômage avec ces propos du ministre des finances, Michel Sapin. Il était l'invité de Patrick Cohen cette semaine. Voilà pourquoi selon lui, le chômage ne baisse pas plus vite en France :

La France serait le seul pays d'Europe qui verait sa population active augmenter, selon Michel Sapin.

C'est faux. Rappelons que la population active c'est l'ensemble des personnes de plus de 15 ans qui ont ou qui recherchent un emploi . En France, ça représente 28 millions et demi de personnes en 2014 , selon les derniers chiffres publiés par l'Institut national de la Statistique.

Michel Sapin
Michel Sapin © Speranza@Wikicommons / Speranza@Wikicommons

C'est vrai que la population active progresse en France, un peu plus chaque année, mais elle progresse aussi dans d'autres pays. En Allemagne par exemple : on compte 250 000 personnes supplémentaires entre 2013 et 2014 selon les données compilées par l'Institut Eurostat. Idem en Grande Bretagne et en Belgique. En revanche, la population active a plutôt tendance à régresser en Italie et en Espagne. Donc contrairement à ce qu'affirme Michel Sapin, la France est loin de faire figure d'exception en Europe, puisque la population active progresse dans d'autres pays.

En fait, Michel Sapin se fonde sur des projections. Selon l'Insee, la population active devrait augmenter d'ici 2025 de 110 000 personnes par an en moyenne.

Quant à la Commission européenne, elle prévoit une baisse générale de la population active en Europe, après 2023. Ces projections elles datent de 2011 dans un cas et de 2015 dans l'autre.

Il s'agit dans tous les cas de prévisions, ce qui veut dire que Michel Sapin aurait dû employer le futur ou du moins le conditionnel, or il utilise le présent.

Michel Sapin explique que la population active augmente en France parce qu'il y a plus de jeunes qui arrivent sur le marché du travail que de personnes qui partent à la retraite ? Tout d'abord, il est difficile de définir précisément combien de jeunes arrivent sur le marché du travail chaque année, car certains occupent déjà un emploi alors qu'ils sont encore étudiants. Certains économistes parlent à ce sujet d'un flou statistique. Du côté des seniors, c'est plus clair : environ 160 000 partent à la retraite. Mais la fécondité n'est pas le seul critère pour expliquer une augmentation de la population active. En Allemagne, le taux d'activité des femmes augmente, avec les temps partiels. Autre critère, l'immigration. Le marché du travail allemand accueille depuis la crise des européens venus des pays du sud le plus souvent qualifiés. Et ça c'est sans compter les migrants syriens et irakiens.En Allemagne comme en France, la population active va sans doute continuer d'augmenter dans les prochaines années.

Pour aller plus loin :

> La population active en France sur le site de l’INSEE

> Les prévisions de la Commission européenne

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.