Quelles solutions, éliminer ou recycler ? L'Europe veut les deux

Y aura-t-il plus de plastique que de poissons en 2030 ? Après l'élimination des plastiques à usage unique, l'Union européenne veut s'attaquer au recyclage des plastiques
Y aura-t-il plus de plastique que de poissons en 2030 ? Après l'élimination des plastiques à usage unique, l'Union européenne veut s'attaquer au recyclage des plastiques © AFP / PAULO DE OLIVEIRA / BIOSPHOTO

Delphine Simon

Chaque année, les européens jettent la moitié du plastique qu'ils consomment, soit 27 millions de tonnes selon les chiffres de PlasticsEurope, le syndicat professionnel européen du secteur. Plus on est gros plus on jette : en volume l'Allemagne, devance la France, le Royaume Uni et l'Italie. Pour autant l'Europe progresse : 72% des emballages plastiques sont recyclés ou incinérés. Dans le même temps la mise en décharge a nettement reculé ces dernières années (-43% entre 2006 et 2016).  

Le recyclage du plastique toujours minoritaire

En la matière tous les pays européens ne font pas preuve de la même ambition : dix pays sur 30 (incluant la Suisse et la Norvège) recyclent 90% des plastiques. Ces pays limitent ou interdisent la mise en décharge et pratique le système des consignes. Ainsi de l'Allemagne, de la République tchèque ou des Pays Bas. A l'inverse cinq pays sont à la traîne lorsqu'il s'agit de valoriser ces déchets, le Royaume Uni, la France, l'Italie, l'Espagne et la Pologne. Problème : ces oats concentrent la moitié des déchets plastiques collectés. 

La France à la traîne du recyclage 

Avant dernière sur 30 pays, la France affiche un taux de recyclage des emballages plastiques quasiment le plus faible en Europe (26,2%) juste devant Malte. La marche sera haute pour atteindre l'objectif qu'elle s'est fixée : 100% d'emballages recyclés en 2025. 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.