Le budget 2016 a été dévoilé avant-hier avec, dans la colonne « dépenses », la contribution de la France au budget européen. Ecoutez ce qu'en disait l'eurodéputée Front national Marine Le Pen hier matin sur Europe 1 :

22 milliards donné par la France à à l’U.E : un record absolu et historique : vrai ou faux ?

Plutôt Vrai. Jamais la France n'aura autant contribué au budget européen.Marine le Pen arrondit un peu le chiffre: en fait, le montant exact inscrit dans le projet de loi de finances, c'est un peu moins, 21,5 milliards d’euros. Cela dit, Bercy le reconnait, c'est 800 millions d'euros de plus que cette année.

Comment s'explique cette hausse de notre participation au budget européen ?

MARINE LE PEN
MARINE LE PEN ©

Tout d'abord, 22 milliards, c'est plutpot une indication car on ne sait pas encore exactement combien la France va devoir payer l'an prochain, on ne le sait qu'en fin d'année. En attendant il s'agit de provisionner. D'habitude c'est plutôt moins que plus : Bercy veut éviter de trop gonfler le déficit public. Cette année, par prudence, le ministère des finances a compté un peu plus large.

Deuxièmement, il y a un rattrapage sur les 2 années précédentes, dû notamment au chèque britannique. La contribution de chaque pays au budget européen a été recalculée : celui de la Grande Bretagne augmente de 2 milliards, or c'est la France qui paye en bonne partie la ristourne obtenue par les Britanniques sur le budget européen. Car la France est le premier pays bénéficiaire de la Politique Agricole Commune. Bref, l'an prochain, notamment à cause de ce chèque britannique, nous allons devoir verser un peu plus au budget de l’Europe.

Marine Le Pen affirme aussi que la France donne toujours plus que ce qu'elle reçoit de l'Europe. Vrai ou faux ?

Vrai. La France, est bien le deuxième contributeur net au budget européen, autrement dit nous donnons environ 7 milliards de plus que nous ne recevons.

Mais on ne peut pas dire que ce soit des pertes sèches. La France, pays riche, aide les pays dont l'économie est en train de se redresser. C'est bon pour nos exportations.

En cas de coup dur, nous pouvons nous aussi compter sur cette solidarité européenne, comme par exemple avec la crise des migrants. Et puis surtout, la France reste le troisième pays qui reçoit le plus d'argent de l'Europe. Si on se résume c'est donc plutôt un vrai pour Marine Le Pen, mais pas pour les raisons qu'elle semble indiquer : si la France va donner un peu plus à l'Europe l'an prochain, c'est dû à la logique européenne de solidarité, mais aussi à cause d'un nouveau calcul du chèque britannique.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.