Salon de l’agriculture : la France en plein déclin par rapport à ses voisins ?

L'agriculteur français Cedric Briand pose avec Fine, sa vache laitière française Pie Noir, ambassadrice de la 54ème édition du Salon de l'Agriculture, le 14 février 2017 dans sa ferme biologique laitière à Plesse, dans l'ouest France.
L'agriculteur français Cedric Briand pose avec Fine, sa vache laitière française Pie Noir, ambassadrice de la 54ème édition du Salon de l'Agriculture, le 14 février 2017 dans sa ferme biologique laitière à Plesse, dans l'ouest France. © AFP / LOIC VENANCE

La vice présidente du syndicat agricole FNSEA. Christiane Lambert se montre très inquiète du déclin de l'agriculture française.

"Nous avons fait le constat que la compétitivité de la France régresse sur l'échiquier européen : nous avons été doublé par l'Allemagne, les Pays Bas, l'Italie. Ces pays là ont choisi d'adapter leur fiscalité, leur financement de l'agriculture, ce qui n'a malheureusement pas été le cas en France."

L'agriculture française relégué derrière l'Allemagne, les Pays Bas et l'Italie. Vrai ou Faux ?

Difficile de répondre car Christiane Lambert reste floue lorsque évoque le recul de la "compétitivité" française. De quoi s'agit il ? D'exportations, de surfaces, de volume agricole produit ?

C'est plutôt vrai en terme d'exportations de produits agro alimentaires : toutes destinations confondues, les exportations françaises sont devancées par celles des Pays Bas et de l'Allemagne, mais pas par les exportations italiennes selon les statistiques du ministère de l'agriculture.

Plusieurs raisons

Les exportations françaises de produits agricoles continuent d'augmenter mais pas au même rythme que celles de nos voisins : la France perd des places. Les Pays Bas produisent moins, mais ils nous devancent grâce au commerce. L'industrie agro alimentaire néerlandaise transforme des produits importés qui sont ensuite réexportés via le port de Rotterdam, premier port d'Europe. La France a perdu la tête du classement européen depuis une quinzaine d'année, mais elle devance toujours l'Italie.

Le tableau est beaucoup moins noir si on prend d'autres critères.

Par exemple en terme de volume des produits agricoles, la France reste première en Europe. Elle l'est aussi en valeur produite et en terme de surface agricole aussi.

Première également en nombre d'exploitations agricoles. Christiane Lambert a raison de dire que la France a été devancée sur les marchés mondiaux par les Pays Bas et par l'Allemagne, mais elle se trompe lorsqu'elle parle de l'Italie.

la France est et reste la première puissance agricole en Europe, très largement devant ses voisins.

Compétitivité. Nos voisins font ils plus d'effort ?

L'herbe est toujours plus verte chez le voisin. En fait c'est assez difficile de l'affirmer car chaque pays a son système fiscal. En France les charges sur les exploitations agricoles ont baissé de 10 points ces dernières années. Quant aux charges sur les salaires des travailleurs agricoles, elles ont été allégées de 7 points car les agriculteurs bénéficient aussi du crédit impot compétitivité emploi (CICE). Le problème, c'est que lorsqu'on n'a aucun revenu, et c'est le cas cette année pour beaucoup d'agriculteurs, ces allègements de charges ça ne résout rien !

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.