L’économiste Alain Minc était l'invité deLéa Salamé la semaine dernière. Il a affirmé que la France était une exception en Europe en matière de population :

La France, seul pays de l’Union européenne dont la population augmente : vrai ou faux?

Population
Population © Fotolia

Faux. Seuls 12 pays ont vu leur population décliner l'an dernier en Europe. Parmi eux, la Grèce, les pays baltes ou le Portugal.

Partout ailleurs, en Europe, c'est-à-dire dans 16 pays, la population augmente. C'est le cas en France, mais aussi en Allemagne, où l’on compte 500 000 habitants de plus en 2014.

Conséquence : si on regarde la population européenne dans son ensemble, on s'aperçoit qu'elle augmente de façon continue. Selon Eurostat, en 2014, l'Union européenne gagne près d'un million et demi d'habitants. C'est donc un « faux » pour Alain Minc.

La démographie de la France est-elle plus dynamique que celle de ses voisins ?

En fait, Alain Minc semble confondre la population globale et taux de fécondité. Le taux de fécondité, ça équivaut au nombre d'enfants par femme. En France, chaque femme a en moyenne 2 enfants.

Nous sommes quasiment le seul pays en Europe où la fécondité est aussi élevée. Seule l'Irlande fait aussi bien que nous. Dans tous les autres pays, la fécondité est beaucoup plus faible.

En Allemagne par exemple, on compte à peine 1,4 enfant par femme, c'est le cas en Grèce, en Italie, ou en Pologne... Ce niveau de fécondité assez faible est un avantage à court terme en termes [pour] d'emploi, puisque chaque année, les jeunes arrivant sur le marché du travail sont relativement peu nombreux. Le désavantage, c’est qu’il est très insuffisant pour permettre le renouvellement des générations.

Pourquoi la population augmente-t-elle malgré tout en Europe ? L’explication tient en un mot : c'est l'immigration.

Elle représente 85% de la croissance démographique de l’Union européenne. Le reste (environ 10%) est dû au solde naturel, autrement dit aux naissances. Dans certains pays, en Allemagne, comme en Italie, le seul moteur de la démographie, aujourd'hui c'est désormais l'immigration. A l'inverse, en Slovénie et en Irlande, ce sont les naissances qui expliquent à elles seules que la hausse de la population.

__

Alain Minc laisse entendre que la dénatalité en Allemagne est un risque à long terme : vrai ou faux ?

Vrai : la dénatalité risque d'entrainer un vieillissement de la population. Or si les Allemands veulent financer leur retraite, garder leur niveau de vie, financer les dettes, ils ont besoin de bras et de têtes. Une entreprise allemande sur 5 embauche déjà à l'étranger. Et l'Allemagne mène des campagnes de publicité. Elle cherche des profils précis, qualifiés. Si l'Allemagne est un pays d'immigration très généreux (depuis 2013, c'est même le 2ème pays d'immigration permanente au monde après les Etats-Unis), c'est donc aussi pour des raisons économiques.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.