Voici ce que pensel'ancien ministre de l'Economie, Thierry Breton, aujourd’hui PDG d'Atos,de la place de la France en Europe et de la rivalité économique entre la France et l’Allemagne (invité d'Europe 1 dimanche dernier):

D'abord, Thierry Breton affirme qu’à l'inverse de la France, l’Allemagne est en excédent budgétaire. Vrai ou faux ?

C'est vrai. J’ai vérifié auprès de l'institut des statistiques allemandes, Destatis : depuis 2012, les finances publiques allemandes sont en excédents. C'était d’ailleurs déjà le cas avant la crise en 2007.

Le gouvernement d’Angela Merkel prévoit même, pour l'an prochain, un budget à l'équilibre. Ce serait une première depuis 1969. Autrement dit, l’Allemagne dépense autant qu'elle gagne et ça va lui permettre de rembourser un peu sa dette.

Pour comparaison, la France n'a pas connu de telle situation depuis 40 ans.

le déficit budgétaire français s’établissait à 59,4 milliards d'euros à fin juin
le déficit budgétaire français s’établissait à 59,4 milliards d'euros à fin juin © reuters

Mais il faut nuancer. La situation est moins rose que ne le dit Thierry Breton. Car en Allemagne, les dépenses sociales sont maitrisées, c'est quasiment le plein emploi. Vu le taux de chômage au plus bas depuis la réunification, les salariés payent plus de cotisations, les recettes fiscales rentrent mieux et l'état allemand paye aussi moins de prestations sociales.

Pour en arriver là, il a aussi fallu faire des sacrifices. L’administration allemande est au régime sec depuis 10 ans. Les infrastructures aussi : elles n'ont pas été renouvelées comme elles auraient pu l'être expliqueSabine Lebayon, économiste à l'OFCE :

Les Allemands commencent à s'en rendre compte, l’Allemagne n'est pas à l'abri d'une récession. La croissance allemande a un peu ralenti ces derniers mois. Cela dit, l’Allemagne qui exporte beaucoup, souffre aussi moins que ses partenaires européens.

Thierry Breton affirme aussi que la France est l'un des rares pays en déficit excessif: ils ne seraient plus que 5 sur 28. Vrai ou faux ?

Alors c’est vrai, la France fait partie des cinq pays qui risquent d’être en déficit non pas l'an prochain , je l'ai vérifié auprès de la Commission européenne. Mais pour l’instant il ne s'agit que de prévisions.

La Commission fera un nouveau point à la mi-novembre, lorsque chaque pays lui enverra ses projets de budget pour 2015. Actuellement, ils sont onze pays à ne pas être dans les clous des 3% de déficit. La France en fait partie. Et il est à peu près certain que malgré ses promesses, elle fera toujours partie du club l'an prochain.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.