L'Espagne qui flambe, la Suède où l'infection s'estompe, revue de détails européenne.

Avec près de 25 000 cas détectés en 3 jours, l'infection redémarre en France. Sans trop de surprise, c'est aussi le cas chez nos voisins. Selon les données du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECPC), basé à Stockholm. Douze pays connaissent un rebond de l'épidémie (dont la France) : on dénombre 3000 cas positif ce week end au Royaume Uni, 4000 en Suisse, ça repart en République tchèque, Hongrie, en Italie...

Flambée en Espagne, baisse en Suède

Il y a 2 cas de figure en Europe : au sud, l’Espagne, où les autorités comptent  7 à 8000 cas testés positifs par jour, dont un tiers dans la région de Madrid.  Comme au printemps, c’est là que se trouve l’épicentre de l’épidémie. Au total, le nombre de cas positifs est évalué à un demi-million en Espagne. A l'inverse, en Belgique, les chiffres sont plutôt en baisse, mais surtout en Suède, où pays le plus touché en juin, le nombre de nouveaux cas est particulièrement faible : seuls 250 des 14.000 tests réalisés la semaine dernière à Stockholm et sa région sont revenus positifs, soit 1,8%. C’est le niveau le plus  bas depuis très longtemps. Et le nombre en patients en soins intensifs est 7 fois moins élevé qu’en avril.  Bien loin du taux de positivité de la France, situé à 4,3% entre le 24 et le 30 août.

Plus on teste, plus on trouve 

En cause, le relâchement des gestes barrière cet été et le nombre de tests pratiqués en forte augmentation. Sauf qu'il est difficile de comparer car certains pays testent plus que d'autres : l'écart est de 1 à 20 entre le pays qui teste le plus, le Luxembourg, et celui qui teste le moins. Ce qui compte, c'est le taux de mortalité et les admissions en soins intensifs. De ce côté, on est loin des niveaux du printemps. Globalement la mortalité reste stable et les admissions en soins intensifs n’augmentent que très peu, sauf en Croatie, en Grèce ou en Pologne (source : CEDC). 

Quinzaine, dizaine ou en "septaine" ? 

La plupart des pays européens observent des quarantaines de 14 jours, sauf six pays, selon le site internet Rouvrir l'UE : la quarantaine dure 10 jours en Norvège, au Pays Bas, en Suisse et en Croatie. En Suède et au Luxembourg il n'y a pas de quarantaine du tout à l'entrée du pays. En Suède, où l'épidémie s'estompe, les autorités ne recommandent même pas le masque, mais les Suédois gardent tout de même un oeil sur la question. 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.