Retour sur le match France-Allemagne avec cette déclaration de François Hollande, invité de France Inter lundi. Ecoutez ce qu'il disait au micro de Patrick Cohen au sujet du marché de l'emploi :

« Les Allemands, ils ont plus de personnes qui partent à la retraite que de personnes qui arrivent sur le marché du travail. Mais c’est un problème pour eux, à moyen terme. »

Le marché du travail en Allemagne, ce serait plus de départs à la retraite, que de personnes qui arrivent, affirme le Chef de l'Etat. Vrai ou faux ?

Cet argument, il est à la fois vrai et faux. En France, environ 700 000 jeunes de 22 ans arrivent chaque année sur le marché du travail. C'est un peu plus que les 650 000 seniors qui le quittent, mais cet écart (de 50 000) est finalement assez mince.

En Allemagne, si l'on compare, c'est environ 700 000 jeunes qui arrivent et 850 000 seniors sur le départ. Voilà pourquoi, selon François Hollande, il y a moins de chômage en Allemagne, qu'en France.

Mais cela ne suffit pas à expliquer pourquoi le taux chômage s'envole chez nous, alors qu'en Allemagne, c'est quasiment le plein emploi, explique Charles-Henri Colombier, économiste à l'institut COE Rexecode, proche du patronat :

L’Allemagne crée beaucoup d'emplois, ce qui attire beaucoup de monde, alors qu'en France, de nombreux emplois ont été détruits, ce qui pousse certains à quitter le marché du travail . Les femmes par exemple, ou certains chômeurs de longue durée. Si l'on en croit François Hollande, la population active (c'est-à-dire les gens qui ont un emploi et ceux qui en cherchent) devrait baisser en Allemagne et augmenter en France. Or l'évolution est exactement la même : + 1% des 2 côtés du Rhin.

François Hollande affirme également que ce problème démographique pour nos voisins outre-Rhin sera un problème à terme. Vrai ou faux ?

Vrai : l'Allemagne doit faire face à un véritable défi démographique. Certains parlent même de bombe à retardement : la natalité en Allemagne est l'une des plus faibles de l'Union Européenne.

Avec l'espérance de vie qui augmente, autour de 2050, selon les experts, la population allemande sera moins nombreuse que la population française et même que la population britannique.

Pour la Fédération des Chambres de Commerce, il va manquer 5 millions de travailleurs en Allemagne d'ici 2030. Mais l'Allemagne a commencé à résoudre ce problème et a ouvert ses frontières. C'est aujourd'hui le premier pays d'immigration en Europe : avec 2 fois plus d'immigrants l’an dernier que la France. A ce rythme l'idée d'un déclin démographique dont parle François Hollande, va peut-être s'inverser.

> Pour aller plus loin : étude de l’institut COE Rexecode sur les différences de compétivité France/Allemagne

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.