Face au dumping chinois, l'Europe impose t elle des sanctions six fois plus faibles que les Etats-Unis ?

Carte du monde, mondialisation
Carte du monde, mondialisation © Getty / Bubaone

Arnaud Montebourg, candidat à la Primaire de gauche, enfourche le cheval de bataille de lutte contre la mondialisation.

"L'Europe est la passoire dans la mondialisation. Elle a tout laissé venir et passer. Elle est une sorte d'ilot de naiveté dans le monde. Les Etats unis n'ont pas attendu Donald Trump pour etre protectionniste. Les Etats Unis viennent de prendre 500% de droits de douane sur l'acier chinois, l'Europe est incapable de dépasser 20 à 50%."

Les Etats unis ont ils relevé leurs droits de douanes sur l'acier chinois de 500%. Vrai ou faux ?

C'est vrai. Les Etats unis surtaxent les aciers chinois de plus de 500% depuis quelques mois

Dans leur ligne de mire, des industriels chinois, accusés de dumping.

Cette pratique est proscrite par les règles de l'OMC, l'organisation mondiale du commerce, car elle consiste à vendre à perte, c'est à dire en dessous du prix de revient. Après la crise de 2008, la demande mondiale d'acier s'est effondrée, mais la chine a continué de produire énormément. Aujourd'hui, elle écoule ses surplus à prix cassé dans le monde entier. Face aux produits chinois, chacun se défend comme il peut, les Etats Unis ont sorti le bazooka.

Les européens sont ils plus timides que les américains, incapable de dépasser 20 à 50% ?

Faux sur le chiffre, mais vrai sur le constat. L'Europe, c'est à dire la commission, a pris des mesures anti dumping contre l'acier chinois qui varient entre 18 et 80%. 80% c'est donc un peu plus que les 50% dont parle arnaud montebourg. La commission européenne a envoyé des signaux très clair à Pékin : pas question de laisser inonder le marché européen avec ses aciers à bas prix. Dans son colimateur, les aciers plats chinois laminés à chaud et certaines tôles en acier. Si je résume Arnaud Montebourg dit vrai sur les mesures anti dumping aux Etats unis, mais il minimise un peu les sanctions européennes.

80%, c'est 6 fois moins que les Etats unis. Les sanctions européennes paraissent un peu faiblardes. Comment ça s'explique ?

Tout d'abord, l'Europe n'applique pas les mêmes règles, elle calcule ses mesures anti dumping en fonction du dommage subi, c'est ce qu'on appelle "la règle du droit moindre". Par ailleurs la Commission européenne n'est pas seule responsable : elle applique la politique que lui dicte 28 pays et tout le monde n'a pas la même vision du protectionnisme. Les pays nordiques, comme le Royaume uni ou les Pays bas sont très ouverts, la France et désormais l'Allemagne sont plus protectionnistes.

Les européens sont ils vraiment les naïfs de la mondialisation ?

Pas si naïfs si on en croit une étude du centre de recherche libéral, le CEPII. Ces mesures européennes même faibles semblent particulièrement efficaces contre la Chine. Dans les 2 ans qui suivent, les importations chinoises chutent quasiment des trois quart. En fait ce sont des messages politiques, tout est dans la posture. Or l'Europe peut difficilement donner un message politique fort, vu les divisions entre les pays, mais le vent est en train de tourner, car les opinions publiques ne veulent pas être les perdantes de la mondialisation.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.