Il y a aujourd'hui 3600 éoliennes offshore en Europe. Et aucune en France ?

Ferme éolienne au large des côtes danoises
Ferme éolienne au large des côtes danoises © Maxppp / Francois Lepage

Le vent, énergie propre, on en parle beaucoup à la COP23 qui se tient jusqu'à demain à Bonn. La France fait parfois pâle figure à en croire le climatologue Jean Jouzel : 

"En Europe, il y a trois mille éoliennes en mer. En France il n'y en a aucune. Ce qu'on observe également c'est qu'un projet de ce type met 8 à 10 ans en France. En Allemagne, il met 4 ans à se mettre en place". 

La France ne compte aucune éolienne en mer. Vrai ou faux ? 

Vrai. C'est assez surprenant alors que la France dispose de 3500 km de côtes. Une première éolienne a été inaugurée le mois dernier au large de  Saint-Nazaire mais c’est un prototype. Il va être testé pendant deux ans et il ne produira pas d'électricité avant l’an prochain. Jean Jouzel a raison : sur les 3.600 turbines déployées au large des côtes européennes, à ce stade il n'y en a aucune en France. 

Les champions de l'éolien en mer ? 

En 1991, le Danemark est le premier pays d'Europe à avoir installé un parc éolien. aujourd'hui c'est le Royaume Uni, le champion européen, et même mondial dans cette énergie, devant l'Allemagne, le Danemark, les Pays Bas ou la Belgique. La France avec zéro éolienne en mer prend du retard. 

Un projet d'éolienne est-il deux fois plus long en France qu'en Allemagne ? 

Vrai. Plusieurs raisons, d’abord les recours en justice quasi systématiques des associations  contre ces projets. Elles craignent des nuisances pour le paysage et des risques pour l'environnement. Deuxième raison les procédures administratives très complexes en France, avec un empilement d'études et d’autorisations à réaliser, à la charge des industriels. Au Pays-Bas et au Danemark, c’est l’État qui fournit études et autorisations avant de lancer l’appel d’offres.

Autre raison : en Allemagne, il existe peu ou pas de recours contre les éoliennes en mer. Nos voisins sont moins réticents : question de culture, les Allemands seraient plus écolos. Les champs d’éoliennes en mer du Nord sont situés à des dizaines de km des cotes, dans des lieux réservés en dehors des zones de pêche et peu visibles de la côte. Alors qu’en France ces éoliennes seront beaucoup plus proches : entre 15 à 20 km.

Vu les recours, les premières éoliennes ne tourneront pas avant 2021 au large de la Bretagne et de la Normandie. 10 ans après le premier appel d'offres. Un tabou que le gouvernement tente de faire tomber. Il veut simplifier les procédures et il pourrait même en passer par des ordonnances en début d’année !

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.